Libérez le Romain qui est en vous de Jerry Toner

Titre: Libérez le Romain qui est en vous

Auteur: Marcus Sidonius Falx/Jerry Toner

Editions: P.U.F.

Date de parution: 8 mars 2017

 

Dans ce guide pratique, Marcus Sidonius Falx vous révèle tous les secrets pour devenir un véritable Romain: comment faire fructifier son patrimoine? Comment bien se marier? Comment gouverner sa famille? Comment honorer les dieux?

 

Quelle idée originale a eu Jerry Toner, un universitaire spécialiste d'histoire romaine! Il donne la parole à Marcus Sidonius Falx, un Romain fictif à la mentalité impériale. Sur le modèle des livres de développement personnel, à la mode en ce moment, Marcus nous propose un guide organisé de sa conception de la société romaine. Sur le ton du conseil, le patricien romain donne un aperçu du quotidien des Romains du premier siècle après J.-C. Chaque chapitre est complété par les commentaire de Jerry Toner qui précise des sources littéraires et historiques qui vérifient les indications de Marcus.

 

Si l'idée est originale et intéressante, deux défauts ressortent à mes yeux. D'abord, il y a parfois un effet catalogue dans les chapitres. Un peu comme Pline l'Ancien, Marcus étale ses connaissances et cela manque parfois de légèreté. Ensuite, et je pense que c'est un obstacle à la bonne compréhension du livre, les informations sont données telles qu'elles étaient pensées dans l'Antiquité, sans distance. Même s'il serait anachronique de le reprocher à Marcus, certains propos sont difficiles à lire et m'ont causé quelques sueurs froides.

Florilèges de mes crises cardiaques:

- "Mon épouse était une fillette de quatorze ans, alors que j'avais presque la trentaine. Elle tremblait de peur quand je suis entré dans le lit et qu'elle a ôté sa robe. Voulant montrer mon côté généreux, comme beaucoup d'hommes dans ces circonstances, je l'ai pénétré par l'anus comme si elle était un garçon."

- "Vous devrez peut-être employer la force pour passer à l'étape suivante. Ne vous inquiétez pas, les femmes aiment qu'on leur fasse mal"

Est-ce que vous voyez ma tête de femme outrée?

Il faut donc beaucoup, énormément de second degré et de tolérance pour supporter certains propos de ce cher Marcus, même si en tant que latiniste, je connais le contexte culturel.

 

En quelques mots, une multitude d'informations sur la culture latine, une forme originale mais la nécessité d'une bonne dose d'humour noir!


Je remercie les éditions Presses universitaires de France ainsi que l'opération Masse Critique de Babelio pour l'envoi de ce livre.

Écrire commentaire

Commentaires : 0