{Le mois du polar} Meutres à Fontevraud de Denis Soubieux et Monique Debruxelles

Titre: Meutres à Fontevraud

Auteurs: Monique Debruxelles et Denis Soubieux

Editions: Le Geste noir

Date de parution: 2015

 

J'avais acheté ce roman au salon du polar de Loches mais j'ai profité de l'annonce du salon "Polar sur Loire" pour le sortir de ma Pile à Lire et mettre mon nez dedans.

 

A Fontevraud, à une époque qui pourrait être un jour la nôtre, la célèbre abbaye est presque à l'abandon faute de financement. Une association résiste à la lente érosion du patrimoine culturel avec à sa tête Alix Etauque. Ce dernier organise un festival de musique auquel il convie Tonino Di Nalli, (le héros du tome précédent: Enquête sur un Crapaud de Lune ) et son groupe de jazz. Or, au lendemain du festival, le corps du médecin du village est découvert particulièrement mutilé... Qui a fait le coup? Pourquoi? Dans le cadre fabuleux de l'abbaye de Fontevraud se trament des complots étranges.

 

Ce petit roman policier se lit tout seul. Comme l'avait promis Denis Soubieux, les personnages portent le roman. Il présente en effet une galerie de personnages savoureux. On passe en particulier un bon moment en compagnie de Tonino et de Marcel Bannier, un commissaire à la retraite. L'intrigue est plutôt originale tout en restant simple car elle ne se perd pas dans des intrigues secondaires complexes. Ici, les auteurs vont droit à l'essentiel et le fil de l'histoire se déroule sans anicroche.

Ce qui m'a particulièrement plu, c'est l'ancrage architectural du récit. L'abbaye de Fontevraud est un lieu que j'affectionne particulièrement à la fois pour son long passé historique mais aussi pour la part de rêverie qu'il suscite en moi. Je me rappelle avec émotion de nuits passées dans son enceinte et des longues ombres qui se glissaient la nuit contre les murs quand nous rentrions nous coucher bien tard, à l'heure où il n'y a plus de lumières.

Ne vous attendez donc pas à un roman policier tout en rebondissements et actions haletantes. Ici, on n'est en pays Angevin: on prend son temps, on profite de plaisirs simples, on apprécie un bon repas et un bon verre. Ce n'est pas un crime glauque qui va ternir la célèbre "douceur angevine", "bon d'là de bon d'là"!

 

Pour lire la critique de ma comparse tourangelle Maeve, c'est sur son blog: Mademoiselle Maeve lit des livres.

 

Polar sur Loire - le samedi 5 novembre 2016
Salle Ockeghem à Tours
10h-19h  Entrée gratuite
Pour plus d'informations : http://polarsurloire.hautetfort.com/

Écrire commentaire

Commentaires : 0