"La poésie est la cocaïne de la littérature."

Titre: Le début de la fin

Titre original: First among sequels

Auteur: Jasper Fforde

Editions: 10/18

Date de parution: 2009

 

 

Nous retrouvons dans ce tome 5, Thursday Next 14 ans après sa dernière aventure. Elle est à présent installée avec Landen et a trois charmants enfants: Friday, Tuesday et Jenny (étrange ce prénom dans la liste! Il y a là anguille sous roche... Wait and see!). Elle ne travaille plus pour le service OS-27 (police de la littérature) puisqu'il a été démantelé mais à Zenith-Moquettes... Cependant, elle est loin d'en avoir fini avec le monde des livres puisqu'elle est toujours agent de la jurifiction. Dans ce tome, le monde est menacé par un Excédent de Bêtise, la fin des Temps et le monde des livres subit une lente décomposition jusqu'à tenter sa chance avec la télé-réalité. Thursday Next n'est pas au bout de ses peines.

 

Une saga à suivre

 

Vous n'avez rien compris au résumé? Tout cela vous semble totalement absurde? C'est tout à fait normal. Il s'agit d'une saga qui ne se prend pas en cours de route et qui carbure à l'humour anglais. L'univers s'est complexifié et enrichi au cours des épisodes et l'auteur ne s’embarrasse que peu d'un "résumé des épisodes précédents". Or tous les tomes s'enchaînent intimement. Autant vous dire que j'ai eu un peu de mal à suivre celui-ci puisque j'avais lu le tome précédent en 2010....

 

Je suis une Fforde-addict

 

Ce tome semble avoir deux vitesses. La première moitié, assez immersive, pose le cadre et les jalons de l'intrigue sur un rythme assez lent. Puis une accélération progressive fait s'enchaîner les rebondissement jusqu'à l'apogée finale qui laisse le lecteur essoufflé sur un cliffhanger de dingue. L'auteur ose même s'interrompre au milieu d'une phrase! Je ne vous dis pas l'intense sentiment de frustration...

 

Comme à son habitude, Jasper Fforde mêle avec brio les fils de plusieurs intrigues à la fois dans le monde de Thursday Next mais aussi dans le monde des livres. D'ailleurs le monde imaginé par cet auteur est si foisonnant et délirant qu'on en perd un peu la tête. Cette fois, Thursday visite plus ou moins de son plein gré les marges du monde des livres...

 

Ce que j'aime dans la série des Thursday Next, en dehors de l'univers loufoque, c'est qu'il y a toujours une part de satire à la sauce ironique typique des Anglais. J'ai donc savouré la réflexion sur le rapport au temps qu'entretient la société moderne où tout semble s'accélérer et où l'on vit dans une immédiateté mortifère, dans la consommation et le plaisir facile. Quant à la gestion politique de l'Excédent de Bêtise, c'est touts simplement hilarant!

 

Une bon tome, plein d'actions et de folie Ffordienne où l'on retrouve avec plaisir notre héroïne favorite.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0