[Tours'reines] Au château des contes de fées

Quand on vit en Touraine, c'est chaque jour un éblouissement: des paysages, des châteaux et des jardins enchanteurs. Mais si vous voulez sortir des sentiers battus et vivre un moment privilégié hors du temps, une seule destination: le château du Rivau.

Dans un écrin champêtre, un château se dresse depuis le XVe siècle. Construit en 1420 et fortifié en 1442 par Pierre de Beauvau, premier chambellan de Charles VII, il offre à première vue une apparence de forteresse médiévale avec ses douves, son pont-levis et son donjon à mâchicoulis mais il révèle au visiteur une aile Renaissance qui s'ouvre sur une cour pavée et sur le jardin.

Entrons dans le château. Le visiteur a accès au rez-de-chaussée et au premier étage. Il entre alors dans un univers étrange et envoûtant. Mêlant mobilier gothique et renaissance à des œuvres d'art contemporain, chaque pièce apporte son lot de surprises, de réflexions et de rêveries en créant une ambiance autour d'un thème, chaque année renouvelé. Cette année, les fantômes hantent les murs du châteaux. La scénographie sonore ajoute une touche de magie en animant fantomatiquement les pièces.

S'il pense avoir rassasié son regard, le visiteur se trompe. En passant aux jardins de nouveaux émerveillements l'attendent. Classés "jardin remarquable", conservatoire de la rose parfumée et conservatoire des anciennes variétés de légumes, ces jardins ne ressemblent en rien aux jardins à la française de la région. Conçus par Patricia Laigneau, l'actuelle propriétaire, ils laissent la liberté de sa déambulation au visiteur qui participe ainsi à la révélation de tableaux végétaux chaque fois différents. Et au détour d'un chemin, sous un arbre, au milieu des plantes vivaces en fleurs, on rencontre avec étonnement des œuvres d'art qui confèrent aux jardins leur dimension onirique. Car les quatorze jardins du Rivau évoquent et jouent avec l'univers des contes et de la littérature.

Vous l'aurez compris ce château et ces jardins conviennent aux petits et aux grands. Les enfants gambadent au pays des merveilles et les grands réfléchiront aux enjeux de la préservation de l'environnement, s'interrogeront sur l'art et se laisseront surprendre par la quiétude des lieux. Cet endroit se savoure et une après-midi entière n'est pas de trop. Si le château abrite un restaurant, vous pouvez aussi prévoir un pique-nique (en demandant l'autorisation, on peut manger à l'ombre du verger.)

Pour les gourmands, le restaurant cuisine les produits locaux cultivés dans la ferme du domaine. Au menu, soupes ou salades de saison et desserts savoureux. A découvrir la crème à la lavande!

Le Château du Rivau dans la littérature:

détour par Gargantua de Rabelais, chapitre 51.

 

"Au départir remercia gracieusement tous les soudards de ses légions qui avaient été à cette défaite, et les renvoya hiverner en leurs stations et garnisons. Exceptés aucuns de la légion Décumane, lesquels il avait vus en la journée faire quelques prouesses ; et les capitaines des bandes, lesquels il amena avec soi devers Grandgousier.

 

À la vue et venue d'iceux le bonhomme fut tant joyeux que possible ne serait le décrire. Adonc leur fit un festin le plus magnifique, le plus abondant et plus délicieux que fût vu depuis le temps du roi Assuerus. À l'issue de table il distribua à chacun d'iceux tout le parement de son buffet qui était au poids de dix-huit cent mille quatorze besants d'or : en grands vases d'antique, grands pots, grands bassins, grandes tasses, coupes, potets, candélabres, calathes, nacelles, violiers, drageoirs, et autre telle vaisselle toute d'or massif, outre la pierrerie, émail et ouvrage, qui par estime de tous excédait en prix la matière d'iceux. Plus, leur fit compter de ses coffres à chacun douze cent mille écus comptants. Et d'abondant à chacun d'iceux donna à perpétuité (excepté s'ils mouraient sans hoirs) ses châteaux et terres voisines selon que plus leur étaient commodes. À Ponocrates donna La Roche-Clermault, à Gymnaste le Coudray, à Eudémon Montpensier  ; Le Rivau, à Tolmere  ; à Ithybole, Montsoreau  ; à Acamas, Candes  ; Varennes à Chironacte, Gravot à Sébaste, Quinquenais à Alexandre, Ligré à Sophrone et ainsi de ses autres places."


Découvrez ce château de la Loire incroyable, aux jardins surprenants, pour petits et grands.

 

Informations:

 Château du Rivau
Le Coudray
37120 Lémeré

Du 26 Mars au 30 Avril: de 10h à 18h.
Du 1er Mai au 30 Septembre: 10h à 19h.
Du 1er Octobre au 2 Novembre: de 10h à 18h.

Site internet: http://www.chateaudurivau.com/fr/index.php

 

 Pour d'autres points de vue sur le château:

Inside The World

Les photos de Marjolaine

 

 


Je tiens à remercier la pétillante Isoline d'avoir invité les Blogueuses de Tours ainsi que Caroline, fille des propriétaires, d'avoir été notre hôte si passionnée.

 

Photographies personnelles.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    David (vendredi, 02 septembre 2016 21:51)

    Visite et menu fort alléchants: soupes et salades du jardin?