Petit hommage à Michel Tournier

Depuis le début de l'année, nous rendons hommage à un grand artiste (chanteur, comédien, metteur en scène, ...) chaque jour, si bien que cela devient une ritournelle presque agaçante et surjouée.

Je ne veux pas ici faire l'éloge hagiographique de Michel Tournier, encore moins polémiquer à propos de telle ou telle parole qu'il a pu tenir. Je tenais simplement à le remercier, le remercier de m'avoir offert ma première émotion littéraire.

Je me rappelle l'émerveillement ressenti à la lecture de Les Rois mages de Michel Tournier. Il s'agit de l'adaptation jeunesse de son roman Gaspard, Malchior et Balthazar, tout comme Vendredi ou la vie sauvage est la version pour enfant de Vendredi ou les limbes du pacifique. J'ai lu ce roman bien avant mes dix ans. Je me souviens bien du visage de ma maîtresse d'école quand elle a su que j'avais dévoré un "Tournier".

Je sais que je l'ai lu et relu, deux ou trois fois dans mon enfance tant j'étais envoûtée par la beauté de ce texte. C'était la première fois que je dépassais le divertissement, le plaisir de l'action et des énigmes pour accéder à la poésie du langage. J'ai essayé à plusieurs reprises et en vain de dessiner la fin de ce roman, une fin merveilleuse, visuelle et onirique. L'émotion est intacte, encore aujourd'hui, à cette seule évocation.

Pour ce moment de grâce littéraire enfantine, Michel Tournier emporte avec lui toute ma reconnaissance.

 

Dans ma Pile à Lire, il y a, qui m'attendent, avec toute leur poésie contenue, Le Roi des Aulnes, Vendredi ou la vie sauvage. J'y ajouterai tous les autres qui passeront sous ma main.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Athos (jeudi, 21 janvier 2016 22:14)

    Moi ce fut un souvenir bien charnel. L avoir rencontré lors d une conférence à l ancienne bibliothèque de Blois, dans l extraordinaire cadre de l aile Gaston d Orleans du château... rencontre qui m a amené à lire le roi des aulnes. Le livre comme la légende originelle m émeut aux larmes....